damien dulau

  • Inscrivant le geste dans l’absolu, au travers de projets solidement hétéroclites (ZEF, Venusberg, NousSommesDesChiens, Fabien Boeuf), ou par d’obliques percées plus personnelles (Habakük, Pommes Dauphine), en incises électriques souvent, acoustiques parfois (mandoline, bouzouki, oud), D va, clope au bec, une ombre absolue sur l’épaule, jusqu’à la prochaine explosion scénique, histoire de ne pas en revenir indemne